Quantcast

Qu'est-ce que le système LEEDMC?

LEED est un système d'évaluation favorisant la conception et la construction de bâtiments écologiques. Des crédits sont accordés dans cinq grands domaines de la santé humaine et environnementale : mise en valeur durable du site, économies d'eau, efficacité énergétique, sélection des matériaux et qualité de l'environnement intérieur. Pour obtenir plus de renseignements, rendez-vous sur le site Web du U.S. Green Building Council : www.usgbc.org.

Le système d'évaluation des crédits LEED (version 2009)

Le programme LEEDMC propose des lignes directrices pour les solutions de construction établies par le USGBC – Les produits par eux-mêmes NE sont PAS « certifiés LEED », mais ils peuvent aider votre projet à obtenir un crédit ou des points LEED.

  • AÉS – Crédit 3: Réaménagement de sites contaminés (1 point)

    AÉSc3 Aménager le projet sur un site défini comme étant contaminé, au moyen d’une évaluation environnementale de site, phase 2 (ASTM E1903-97 Phase II Environmental Site Assessment) ou d’un programme de nettoyage volontaire local.

    CGC Il est possible d’utiliser du gypse pour assainir les sols pollués par du plomb, du cadmium, de l’aluminium, du cuivre et du chrome hexavalent. Le calcium contenu dans le gypse est soluble et peut se fixer au métal pour former des composés insolubles, immobiles dans les sols et ne pouvant être absorbés par les tissus végétaux. L’ajout de composés de phosphate après avoir appliqué du gypse dans le sol transforme le sulfate de plomb, essentiellement insoluble, en un composé totalement insoluble (pyromorphite). Il est également possible d’utiliser le gypse comme matériau de remblayage sur les sites contaminés et sur les sites du Superfund. Associé aux composts, le gypse a été utilisé pour reconquérir des mines abandonnées à des prix abordables (http://www.gypsumsolutions.com/).

  • AÉS – Crédit 6.1: Gestion des eaux pluviales : contrôle de la qualité (1 point)

    AÉSc6.1 Mettre en œuvre un plan de gestion des eaux pluviales qui empêche la quantité et le débit de pointe après le développement ne dépassent le débit et la quantité de pointe avant le développement OU qui protège le chenal de cours d’eau récepteur de toute érosion excessive OU qui entraîne une diminution de 25 % du débit de ruissellement des eaux pluviales ET qui réduit les surfaces perméables, encourage l’infiltration, et capte et traite l’écoulement des eaux pluviales de 90 % des précipitations moyennes annuelles, et ce à l’aide des meilleures pratiques de gestion acceptables.

    CGC Les produits de lutte contre l’érosion et de contrôle des poussières de la United States Gypsum Company (matrice de fibre gommée ENVIRO-SHIELD® et ENVIRO-SHIELD® PLUS, paillis hydrauliques de fibres de bois ENVIRO-BLANKET®, géoliant AIRTROL® et DUST ARMOUR®) sont conçus pour fournir des solutions économiques et efficaces et ainsi aider nos clients à atteindre leurs objectifs environnementaux. Chacun de nos produits contient du gypse de haute pureté (sulfate de calcium). En plus d’offrir une meilleure force liante, et ce même sur les terrains les plus difficiles, le gypse est depuis longtemps réputé pour alimenter le sol en nutriments et offrir des avantages en matière de conditionnement. En outre, selon une étude « Evaluation of Calcium Sulfate for Use in aquaculture Ponds », réalisée par Ruiquan Wu et Claude E. Boyd (Department of Fisheries and Allied Aquacultures, Alabama Agricultural Experiment Station Auburn University, Alabama 36849. USA), il était possible d’utiliser le gypse comme élément de traitement des étangs en aquaculture pour : (1) floculer les particules d’argile, (2) augmenter les concentrations de calcium et la dureté totale, (3) précipiter le phosphate et (4) réduire le pH (http://www.usg-erosioncontrol.com/environmental/index.asp).

  • AÉS – condition préalable 1: Prévention de la pollution pendant la construction (Requis)

    AÉSp1 Créer et mettre en œuvre un plan de contrôle de l’érosion et de la sédimentation pour toutes les activités de construction associées au projet.

    CGC Les produits de lutte contre l’érosion et de contrôle des poussières de la United States Gypsum Company (matrice de fibre gommée ENVIRO-SHIELD® et ENVIRO-SHIELD® PLUS, paillis hydrauliques de fibres de bois ENVIRO-BLANKET®, géoliant AIRTROL® et DUST ARMOUR®) sont conçus pour fournir des solutions économiques et efficaces et ainsi aider nos clients à atteindre leurs objectifs environnementaux. Chacun de nos produits contient du gypse de haute pureté (sulfate de calcium). En plus d’offrir une meilleure force liante, et ce même sur les terrains les plus difficiles, le gypse est depuis longtemps réputé pour alimenter le sol en nutriments et offrir des avantages en matière de conditionnement. En outre, les panneaux de gypse rebroyés et issus des déchets de construction peuvent être utilisés en tant que version « maison » des produits répertoriés ci-dessus et d’un certain nombre des produits suivants, et ce pour atteindre les objectifs similaires décrits (http://www.usg-erosioncontrol.com/environmental/index.asp).

  • AÉS – Crédit 9: Lignes directrices pour la conception et la construction à l’intention des locataires (1 point)

    AÉSc9 Publier un document illustré qui fournit les renseignements suivants aux locataires en matière de conception et de construction et servant de manuel éducatif et opérationnel concernant les objectifs et la fonction de cette structure et ses effets sur l’environnement et les occupants.

    CGC Les renseignements fournis dans ce document, ainsi que dans d’autres brochures de l’ASBE et de USG, documents et sites Web traitent des nombreuses mesures prises pour réduire l’empreinte écologique et préserver les ressources naturelles. La réutilisation des renseignements, photographies, illustrations et graphiques par le personnel non-concurrent et/ou les entreprises est autorisée uniquement à titre éducatif et/ou pour améliorer l’environnement.

  • AÉS – Crédit 6.2: Gestion des eaux pluviales : contrôle de la quantité (1 point)

    AÉSc6.2 Mettre en place un plan de gestion des eaux pluviales qui permet de réduire les surfaces de couverture imperméables, de favoriser l’infiltration et de capter et de traiter l’écoulement des eaux pluviales de 90 % des précipitations moyennes annuelles, en recourant aux meilleures pratiques de gestion reconnues. Les meilleures pratiques utilisées pour traiter l’écoulement doivent être en mesure d’enlever 80 % de la charge annuelle moyenne de toutes les particules solides en suspension, après le développement, en fonction des rapports de surveillance existants.

    CGC Les produits de lutte contre l’érosion et de contrôle des poussières de la United States Gypsum Company (matrice de fibre gommée ENVIRO-SHIELD® et ENVIRO-SHIELD® PLUS, paillis hydrauliques de fibres de bois ENVIRO-BLANKET®, géoliant AIRTROL® et DUST ARMOUR®) sont conçus pour fournir des solutions économiques et efficaces et ainsi aider nos clients à atteindre leurs objectifs environnementaux. Chacun de nos produits contient du gypse de haute pureté (sulfate de calcium). En plus d’offrir une meilleure force liante, et ce même sur les terrains les plus difficiles, le gypse est depuis longtemps réputé pour alimenter le sol en nutriments et offrir des avantages en matière de conditionnement. En outre, selon une étude « Evaluation of Calcium Sulfate for Use in aquaculture Ponds », réalisée par Ruiquan Wu et Claude E. Boyd (Department of Fisheries and Allied Aquacultures, Alabama Agricultural Experiment Station Auburn University, Alabama 36849. USA), il était possible d’utiliser le gypse comme élément de traitement des étangs en aquaculture pour : (1) floculer les particules d’argile, (2) augmenter les concentrations de calcium et la dureté totale, (3) précipiter le phosphate et (4) réduire le pH (http://www.usg-erosioncontrol.com/environmental/index.asp).

  • GEE – Crédit 1: Aménagement paysager économe en eau (2-4 points)

    GEEc1 Les réductions doivent être attribuables à n'importe quelle combinaison des mesures suivantes : facteur des espèces végétales, efficacité de l’irrigation, utilisation des eaux pluviales recueillies, utilisation des eaux usées recyclées et utilisation de l’eau traitée et acheminée par un organisme public pour servir expressément comme eau non potable OU installations d'aménagements paysagers qui ne requièrent aucun système d’irrigation permanent. Les systèmes d’irrigation temporaires utilisés pour l’établissement des plantes sont permis seulement s’ils sont enlevés dans un délai d'un an suivant l’installation.

    CGC Le gypse améliore la structure du sol : le gypse contient du calcium nécessaire pour floculer les particules d’argile dans un sol acide et alcalin. La floculation est le processus par lequel des particules d’argile individuelles sont liées afin de former des particules plus grandes. Cela est nécessaire pour garantir une structure du sol favorable à la croissance des racines et à la circulation de l’air dans le sol. Le gypse aide à assainir les sols salins : le gypse est utilisé dans l’assainissement des sols en remplaçant le sodium présent sur les sites de liaison des particules d’argile. L’irrigation qui utilise l’eau « assainie » des systèmes d’eaux usées augmente les risques de salinité, de sodicité, de toxicité des ions, de forte alcalinité et de toxicité des métaux lourds. L’ajout de gypse dans l’eau assainie ou dans le sol de pelouse en plaque permet de réduire ces risques. Le gypse retient l’eau/réduit les besoins en eau : le Dr. Wallace, du département « Agriculture » de la University of Purdue, a découvert que le sol traité par le gypse peut disposer de 25 % à 100 % d’eau en plus. En résumé, il a découvert que l’utilisation d’une tonne de gypse par acre et par an permet de réduire les besoins en eau de 20 % à 100 % en fonction des récoltes ou des plantes. Les avantages du gypse et du rebroyage des panneaux de gypse pour améliorer la qualité du sol et de l’eau sont trop nombreux pour être répertoriés ici. Pour de plus amples renseignements, consulter le site suivant : http://gypsumsolutions.com/application.asp?app=Agricultural

  • GEE – Crédit 1: Aménagement paysager économe en eau (2-4 points)

    GEEc1.P Les réductions doivent être attribuables à n'importe quelle combinaison des mesures suivantes : facteur des espèces végétales, efficacité de l’irrigation, utilisation des eaux usées recueillies, utilisation des eaux usées recyclées et utilisation de l’eau traitée et acheminée par un organisme public pour servir expressément comme eau non potable OU installations d'aménagements paysagers qui ne requièrent aucun système d’irrigation permanent. Les systèmes d’irrigation temporaires utilisés pour l’établissement des plantes sont permis seulement s’ils sont enlevés dans un délai d'un an suivant l’installation.

    CGC Le gypse améliore la structure du sol : le gypse contient du calcium nécessaire pour floculer les particules d’argile dans un sol acide et alcalin. La floculation est le processus par lequel des particules d’argile individuelles sont liées afin de former des particules plus grandes. Cela est nécessaire pour garantir une structure du sol favorable à la croissance des racines et à la circulation de l’air dans le sol. Le gypse aide à assainir les sols salins : le gypse est utilisé dans l’assainissement des sols en remplaçant le sodium présent sur les sites de liaison des particules d’argile. L’irrigation qui utilise l’eau « assainie » des systèmes d’eaux usées augmente les risques de salinité, de sodicité, de toxicité des ions, de forte alcalinité et de toxicité des métaux lourds. L’ajout de gypse dans l’eau assainie ou dans le sol de pelouse en plaque permet de réduire ces risques. Le gypse retient l’eau/réduit les besoins en eau : le Dr. Wallace, du département « Agriculture » de la University of Purdue, a découvert que le sol traité par le gypse peut disposer de 25 % à 100 % d’eau en plus. En résumé, il a découvert que l’utilisation d’une tonne de gypse par acre et par an permet de réduire les besoins en eau de 20 % à 100 % en fonction des récoltes ou des plantes. Les avantages du gypse et du rebroyage des panneaux de gypse pour améliorer la qualité du sol et de l’eau sont trop nombreux pour être répertoriés ici. Pour de plus amples renseignements, consulter le site suivant : http://gypsumsolutions.com/application.asp?app=Agricultural

  • ÉA, condition préalable 2: Performance énergétique minimale (Requis)

    ÉAp2 Concevoir le bâtiment de manière à satisfaire aux niveaux d’efficacité énergétique et de performance, tels que requis par la norme ASHRAE/IESNA 90.1.2004 ou le code énergétique, selon ce qui est plus rigoureux.

    CGC L’utilisation de matériaux de plafond dotés d'une réflectance à la lumière (RL) élevée, tels que des panneaux de plafond acoustique de USG (RL comprise entre 0,70 et 0,89), peut permettre de réduire le nombre de luminaires nécessaires dans la pièce et améliorer la qualité et la quantité de lumière naturelle. Pour connaître la réflectance à la lumière ou pour obtenir de plus amples renseignements sur des produits précis, se reporter à la Bibliothèque de consultation – Architecture de USG (SA919 - Systèmes de panneaux de gypse, SC2392 - Systèmes de plafond, ou SC2000 - Référence de bureau sur les systèmes de plafond), aux Tableaux de durabilité sur le site www.usg.com et au Design Studio de USG (http://www.usgdesignstudio.com/). Consulter le Centre de ressources sur les plafonds durables (www.sustainableceilings.com/).

  • ÉA, condition préalable 1: Performance énergétique minimale (Requis)

    ÉAp1 Concevoir le bâtiment en conformité aux dispositions obligatoires de la norme ASHRAE/IESNA 90.1.2004 (sans amendements) et aux exigences normatives ou de performance (Section 11) de ladite norme (sans amendements).

    CGC L’utilisation de matériaux de plafond dotés d'une réflectance à la lumière (RL) élevée, tels que des panneaux de plafond acoustique de USG (RL comprise entre 0,70 et 0,89), peut permettre de réduire le nombre de luminaires nécessaires dans la pièce et améliorer la qualité et la quantité de lumière naturelle. Pour connaître la réflectance à la lumière ou pour obtenir de plus amples renseignements sur des produits précis, se reporter à la Bibliothèque de consultation – Architecture de USG (SA919 - Systèmes de panneaux de gypse, SC2392 - Systèmes de plafond, ou SC2000 - Référence de bureau sur les systèmes de plafond), aux Tableaux de durabilité sur le site www.usg.com et au Design Studio de USG (http://www.usgdesignstudio.com/). Consulter le Centre de ressources sur les plafonds durables (www.sustainableceilings.com/).

  • ÉA – Crédit 1: Optimisation la performance énergétique (1-10 points)

    ÉAc1 Améliorer les rénovations de 10 % (NC) ou de 5 % par rapport à la norme ASHRAE/IESNA 90.1.2007 OU se conformer aux mesures normatives de l’Advanced Energy Design Guide for Small Office Buildings 2004 de l’ASHRAE OU se conformer aux mesures normatives du guide Advanced Buildings™ Core Performance™ Guide établies par le New Building Institute.

    CGC L’utilisation de matériaux de plafond dotés d'une réflectance à la lumière (RL) élevée, tels que des panneaux de plafond acoustique de USG (RL comprise entre 0,70 et 0,89), peut permettre de réduire le nombre de luminaires nécessaires dans la pièce et améliorer la qualité et la quantité de lumière naturelle. Pour connaître la réflectance à la lumière ou pour obtenir de plus amples renseignements sur des produits précis, se reporter à la Bibliothèque de consultation – Architecture de USG (SA919 - Systèmes de panneaux de gypse, SC2392 - Systèmes de plafond, ou SC2000 - Référence de bureau sur les systèmes de plafond), aux Tableaux de durabilité sur le site www.usg.com et au Design Studio de USG (http://www.usgdesignstudio.com/). Consulter le Centre de ressources sur les plafonds durables (www.sustainableceilings.com/).

  • MR – Crédit 1.1: Réutilisation des bâtiments : conserver les murs, planchers et toits existants (1-3 points)

    MRc1.1 Conserver la structure (y compris le plancher structural et le platelage de toit) et l’enveloppe (structure et parement des murs extérieurs, à l’exclusion des fenêtres et des matériaux de couverture non structuraux) du bâtiment existant.

    CGC Les produits de USG sont durables et faciles à entretenir. Leur longévité permet de les utiliser durant le cycle de vie du bâtiment, sans qu’il soit nécessaire de les retirer ou de les remplacer. Pour de plus amples renseignements sur la réparation des produits de USG, consulter le Manuel de construction disponible à l’adresse suivante : www.usg.com.

  • MR – Crédit 1.2: Réutilisation des bâtiments : conserver les éléments intérieurs non structuraux (1 point)

    MRc1.2 Conserver au moins 50 % (déterminé selon la superficie) des éléments intérieurs non structuraux existants (murs intérieurs, portes, revêtements de plancher et systèmes de plafonds) dans le bâtiment (y compris les ajouts). Si le projet comporte un ajout à un bâtiment existant, le présent crédit ne s’applique pas si la superficie de l'ajout est plus de deux fois celle du bâtiment existant.

    CGC Les produits de USG sont durables et faciles à entretenir. Leur longévité permet de les utiliser durant le cycle de vie du bâtiment, sans qu’il soit nécessaire de les retirer ou de les remplacer. Pour de plus amples renseignements sur la réparation des produits de USG, consulter le Manuel de construction disponible à l’adresse suivante : www.usg.com.

  • MR – Crédit 2: Gestion des déchets de construction (1-2 points)

    MRc2 Recycler, réutiliser et/ou récupérer 50 % ou 75 % (par volume ou poids) des déchets de construction, de démolition et de déblaiement non dangereux.

    CGC Le broyage et le compostage des déchets de construction des panneaux de gypse SHEETROCK® ont été testés par de nombreuses universités agricoles et continuent de démontrer les bienfaits de leur réutilisation agricole par les agriculteurs locaux, services des parcs, jardineries et magasins d’articles de maison. Cette réutilisation permet ainsi d’enrichir les sols en calcium, de neutraliser le pH, d’enrayer le salage hivernal, de diminuer la dureté de la plupart des sols (mieux que le sable ou la tourbe) et de faciliter la conservation par le sol des éléments nutritifs. En outre, l’utilisation d’une tonne de gypse par acre et par an permet d’accroître les rendements et de réduire les besoins en eau de 20 % à 100 %. Il est souvent possible de retirer et de récupérer les carreaux de plafond et treillis afin des les vendre dans des magasins de matières secondaires. USG ne dispose d’aucun programme de récupération des carreaux de plafond permettant leur retour et leur refabrication en de nouveaux carreaux.

  • MR – Crédit 7: Bois certifié (1 point)

    MRc7 Utiliser un minimum de 50 % de matériaux et de produits à base de bois, certifiés selon les principes et critères du Forest Stewardship Council's (FSC) pour les produits et matériaux à base de bois. Ces produits comprennent, sans s'y limiter, les pièces de bois de charpente, les planchers, les sous-planchers, les portes en bois autres finis en bois.

    CGC Les panneaux de plafond acoustiques True Wood de USG sont admissibles au présent crédit.

  • MR – Crédit 4: Matières recyclées (1-2 points)

    MRc4 Utiliser des matériaux ayant un contenu recyclé pour que la somme du contenu recyclé postconsommation et de la moitié du contenu préconsommation constitue au moins 10 % ou 20 % de la valeur totale des matériaux du projet.

    CGC Les produits de USG contiennent une haute teneur en matières recyclées, tout en conservant un indice de durabilité élevée ou une durée de vie élevée. USG utilise un volume plus important de gypse post-industriel synthétique produit par un processus de désulfuration des gaz de combustion au sein des centrales électriques à charbon nord-américaines que tout autre fabricant. Ce « gypse synthétique » représente environ 33 % du gypse brut utilisé par USG en 2008 pour fabriquer des panneaux de gypse, du plâtre et des panneaux de plafonds. Le gypse synthétique produit par un processus de désulfuration des gaz de combustion est acheminé dans nos usines sous forme de poudre, réduisant ainsi l’extraction et le broyage de la roche gypseuse naturelle. Cela représente environ 10 % de la consommation d’énergie intrinsèque de nos panneaux de gypse. Grâce à la grande longévité et à la durabilité des panneaux de gypse et aux nombreux avantages que constitue leur réutilisation (agricole par exemple), la moyenne industrielle potentielle du contenu postconsommation est comprise entre 4 % et 20 %. Pour de plus amples renseignements sur le contenu recyclé des produits de USG, consulter les Tableaux de durabilité (http://usg.com/USG_Marketing_Content/usg.com/web_files/Documents/A56_Sustainability_tables.pdf).

  • MR – Crédit 5: Matériaux régionaux (1-2 points)

    MRc5 Utiliser au moins 10 % ou 20 % du coût total des matériaux ou des produits de construction qui ont été extraits, recueillis ou récupérés, mais également fabriqués, dans un rayon de 800 km (500 milles) du chantier de construction. Si seule une fraction d’un produit ou d’un matériau est extraite, recueillie, récupérée et fabriquée localement, seul le pourcentage (par poids) doit être pris en compte pour établir la valeur régionale.

    CGC USG dispose d’un nombre plus important d’usines de fabrication de panneaux de gypse, de composés à joints, de plâtre, de carreaux de plafond et de treillis que tout autre fabricant en Amérique du Nord, pour mieux répondre à vos besoins locaux. Pour de plus amples renseignements sur la distance qui sépare le lieu d’extraction des matières premières de nos usines de fabrication des produits de USG, consulter les Tableaux de durabilité sur le site www.usg.com ou utiliser l’outil de production de rapports LEED sur Design Studio de USG (http://www.usgdesignstudio.com/LEEDreport.asp).

  • MR – Crédit 6: Matériaux renouvelables rapidement (1 point)

    MRc6 Utiliser des matériaux et des produits de construction rapidement renouvelables pour 2,5 % de la valeur totale de tous les produits et matériaux de construction utilisés dans le projet, en se basant sur le coût. Pour les produits fabriqués à partir de plusieurs matières premières, la fraction considérée comme étant rapidement renouvelable est définie en fonction du poids. Cette fraction est ensuite appliquée au coût du matériau afin de déterminer le coût des matériaux rapidement renouvelables de l’assemblage.

    CGC De nombreux produits de USG, y compris tous les panneaux de gypse SHEETROCK® et FIBEROCK® et tous les panneaux de plafond acoustique, utilisent de l’amidon de blé et/ou de maïs comme agent liant. Pour de plus amples renseignements sur le pourcentage d’amidon utilisé dans les produits de USG, consulter les Tableaux de durabilité sur le site www.usg.com ou utiliser l’outil de production de rapports LEED sur Design Studio de USG (http://www.usgdesignstudio.com/LEEDreport.asp). Remarque : pour le présent crédit, les produits de USG sont considérés comme des produits d’assemblage. Ainsi, le contenu en matériaux renouvelables rapidement des produits de USG est basé sur le pourcentage pondéral dudit contenu.

  • MR – Crédit 3: Réutilisation des matériaux (1-2 points)

    MRc3 Consacrer au moins 5 % ou 10 % du coût total des matériaux de construction à l’achat de matériaux récupérés, remis à neuf ou réutilisés. 5 % pour 1 point et 10 % pour 2 points.

    CGC Le broyage et le compostage des déchets de construction des panneaux de gypse SHEETROCK® ont été testés par de nombreuses universités agricoles et continuent de démontrer les bienfaits de la réutilisation sur site de ce matériau dans le cadre des applications énoncées ci-dessus (crédits SS et WE). Cette réutilisation permet en outre d’enrichir les sols en calcium, de neutraliser le pH, d’enrayer le salage hivernal, de diminuer la dureté de la plupart des sols (mieux que le sable ou la tourbe) et de faciliter la conservation par le sol des éléments nutritifs.

  • QEI – Crédit 4.2: Matériaux à faibles émissions : peintures et enduits (1 point)

    QEIc4.2 Toutes les peintures et tous les enduits utilisés à l’intérieur du bâtiment doivent satisfaire aux exigences suivantes : 1. Les peintures, enduits et apprêts architecturaux appliqués sur les murs et plafonds intérieurs ne doivent pas excéder les limites du contenu en composés organiques volatils (COV) déterminées dans la norme Green Seal GS-11, Paints, première édition, 20 mai 1993. 2. Les peintures anticorrosion et antirouille appliquées sur des substrats intérieurs en métal ferreux ne doivent pas excéder la limite du contenu en COV de 250 g/L déterminée dans la norme Green Seal GC-03, Anti-Corrosive Paints, deuxième édition, 7 janvier 1997. 3. Les revêtements de finition du bois transparents, les revêtements de sol, les teintures et les vernis à la gomme laque appliqués sur les éléments intérieurs ne doivent pas excéder les limites du contenu en COV déterminées par la Règle no 1113 relative aux enduits architecturaux, fixée par le South Coast Air Quality Management District (SCAQMD) et en vigueur le 1er janvier 2004.

    CGC L’apprêt surfaçant TUFF-HIDE&trade; SHEETROCK&reg; de USG et le composé de nivelage Covercoat&reg; ont des émissions totales de COV < 50 g/L, conformément aux « matériaux à faibles émissions » définis par le crédit QEI 4.2 pour les apprêts/peintures mates.

  • QEI – Crédit 4.6: Matériaux à faibles émissions : systèmes de plafond et de mur (1 point)

    QEIc4.6 Tous les panneaux de gypse, matériaux isolants, systèmes de plafonds acoustiques et revêtements muraux installés à l’intérieur du bâtiment doivent satisfaire aux exigences et réussir les essais précisés dans le document « Standard Practice for the Testing of Volatile Organic Emissions from Various Sources Using Small-Scale Environmental Chambers » (y compris l’addenda 2004) du Ministère de la Santé de la Californie.

    CGC De nombreux produits de USG, y compris tous les panneaux de gypse SHEETROCK&reg; et FIBEROCK&reg; et tous les plafonds en panneaux acoustiques en laine minérale, ont été soumis à des essais conformes à ce protocole; ils sont répertoriés en tant que « matériaux à faibles émissions » sur le Site Web du Collaborative for High Performance Schools (www.chps.net). Pour de plus amples renseignements sur les émissions de COV des produits de USG, se reporter à la Bibliothèque de consultation – Architecture de USG (SA919 – Systèmes de panneaux de gypse, SC2392 – Systèmes de plafond, ou SC2000 – Source personnelle de consultation des plafonds) et aux Tableaux de durabilité sur le site www.usg.com, ou utiliser l’outil de production de rapports LEED sur Design Studio de USG (http://www.usgdesignstudio.com/LEEDreport.asp).

  • QEI – Crédit 8.1: Lumière naturelle et vues : lumière naturelle dans 75 % des espaces (1 point)

    QEIc8.1 Documenter l’approvisionnement en lumière naturelle de 75 % ou 90 % (écoles UNIQUEMENT) des espaces intérieurs et de 75 % ou plus de la surface du plancher des espaces clos afin de respecter le pourcentage requis.

    CGC De nombreux matériaux de USG peuvent être utilisés pour fournir des tablettes éclairantes, permettant ainsi une meilleure réflexion de la lumière dans les espaces intérieurs.

  • QEI – Crédit 4.1: Matériaux à faibles émissions : adhésifs et produits d’étanchéité (1 point)

    QEIc4.1 La teneur en COV des adhésifs et produits d’étanchéité doit être inférieure aux seuils actuellement définis par la Règle no 1168 fixée par le South Coast Air Quality Management District (SCAQMD).

    CGC Le scellant acoustique SHEETROCK&reg; de USG est matériau de calfeutrage architectural utilisé sur les systèmes à indice de résistance au feu et les systèmes acoustiques. Les émissions totales de COV de ce produit sont de 65 g/L, respectant ainsi les exigences du crédit QEI 4.1 (émissions < 250 g/L) et faisant du scellant acoustique SHEETROCK de USG un « matériau à faibles émissions », tel qu'il est défini par le présent crédit.

  • QEI – Crédit 10: Prévention de la formation de moisissures (1 point)

    QEIc10 L’équipe de projet doit obtenir les crédits QEI 3.1, 7.1 et 7.2, mais également fournir des systèmes CVC et de contrôle afin de maintenir l’humidité relative des espaces (occupés et inoccupés) à un taux n'excédant pas 60 % et développer un programme de gestion continue de la qualité de l’air intérieur.

    CGC USG offre des produits spécifiquement conçus pour résoudre les problèmes liés à la formation de moisissures et recommande de faire appel aux méthodes de conception et de construction appropriées afin de réduire le risque de formation de moisissures sur les matériaux et produits d’intérieur. Pour de plus amples renseignements sur la performance des produits et systèmes de USG, se reporter au document SA934 (assemblages résistants à l’humidité) de la Bibliothèque de consultation – Architecture de USG ou consulter notre site Web à l’adresse suivante : www.getmoldfacts.com.

  • QEI – Crédit 3: Insonorisation minimale (1 point)

    QEIc3 Concevoir des espaces d’apprentissage qui intègrent des finitions absorbant le son et conformes aux exigences relatives aux temps de réverbération, conformément à la norme ANSI S12.60-2002, Acoustical Performance Criteria, Design Requirements and Guidelines for Schools. Cas 1 : pour les espaces dont le volume interne est de 566,33 m3 (20 000 pi3), 100 % des plafonds composés de matériaux dont le coefficient d’atténuation sonore (CAS) est égal ou supérieur à 0,70, ou les surfaces composées de matériaux équivalents pour correspondre à la surface des murs, des plafonds et de l’ameublement.

    CGC De nombreux produits de plafonds de USG ont un coefficient d’atténuation sonore (CAS) égal ou supérieur à 0,70 afin de faciliter le processus de sélection d’un point de vue des performances et esthétique, et ce pour répondre aux besoins d’amélioration les solutions en matière de conception haute performance. Pour de plus amples renseignements sur le rendement acoustique des produits de USG, se reporter à la Bibliothèque de consultation – Architecture de USG (SA919 – Systèmes de panneaux de gypse, SC2392 – Systèmes de plafond, ou SC2000 –Source personnelle de consultation des plafonds) et aux Tableaux de durabilité sur le site www.usg.com, ou utiliser l'outil de production de rapports LEED sur Design Studio de USG (http://www.usgdesignstudio.com/LEEDreport.asp).

  • QEI – Crédit 3.2: Plan de gestion de la qualité de l’air intérieur des constructions : avant l'occupation (1 point)

    QEIc3.2 Procéder à un nettoyage du bâtiment en fournissant un volume d’air total de 396,4 m3 (14 000 pi3) d’air extérieur par mètre carré de surface de plancher, tout en maintenant une température intérieure d’au moins 16° C (60° F) et un taux d'humidité relative n'excédant pas 60 % OU une fois la construction achevée et avant l’occupation du bâtiment, réaliser des analyses de l’air, en utilisant les protocoles d’analyse conformes au « Compendium of Methods for the Determination of Air Pollutants in Indoor Air » de l'Environmental Protection Agency des États-Unis et conformes aux détails additionnels fournis dans le Guide de référence.

    CGC Les produits de USG font partie des produits les moins émetteurs du marché. En réalité, de nombreux produits de USG constituent des produits « zéro émission » et sont définis comme étant des matériaux conformes à la section relative à la qualité de l’air intérieur du document « Standard Practice for the Testing of Volatile Organic Emissions from Various Sources Using Small-Scale Environmental Chambers » (California Section 01350) du Ministère de la Santé de la Californie. Ainsi, l’utilisation de produits d’intérieur avec des niveaux d’émissions aussi faibles doit permettre d’obtenir une qualité des émissions de la pièce qui respecte les exigences du présent crédit et ainsi d’éviter de se soucier du temps et des frais que supposerait la réalisation d’un nettoyage du bâtiment. Réalisez plutôt une simple analyse de l’air qui doit documenter votre processus de sélection judicieuse des matériaux.

  • QEI – Crédit 9: Meilleure insonorisation (1 point)

    QEIc9 Transmission du son : concevoir l’enveloppe du bâtiment, les cloisons des salles de classe et autres cloisons de manière à répondre à l’exigence d’un indice de transmission du son (ITS) d'au moins 35; bruit de fond : réduire le niveau sonore du système CVC à 40 dBA ou moins.

    CGC USG propose de nombreux produits qui contribuent à la conception de cloisons acoustiques et de planchers/plafonds très performants. Pour de plus amples renseignements sur la performance des cloisons insonorisantes, se reporter au document SA200 (assemblages acoustiques) de la Bibliothèque de consultation – Architecture de USG ou consulter notre outil de référence architectural en ligne Design Studio de USG (http://www.usgdesignstudio.com/LEEDreport.asp).

  • IPD – Crédit 1-1.4: Innovations en matière de design (1-4 points)

    IPDc1 Fournir des documents sur chaque innovation proposée pour faire l'objet d'un crédit, y compris une description du travail réalisé, les avantages environnementaux supplémentaires générés et les mesures de performance utilisées pour documenter lesdits avantages générés au cours de la période de performance.

    CGC Bien qu’actuellement, les performances acoustiques, la résistance aux moisissures et la conception, ou les émissions de tous les matériaux de construction et leurs effets sur la qualité de l’air intérieur ne sont pas visées par le présent système d’évaluation LEED, tous les produits de USG émettent de faibles quantités de COV et répondent aux exigences les plus strictes en matière d’émissions. USG offre les produits les plus propres et les moins émetteurs du marché et peut contribuer aux crédits d’innovation. USG propose des produits qui contribuent à la conception de cloisons acoustiques et de planchers/plafonds très performants. USG offre des produits spécifiquement conçus pour résoudre les problèmes liés à la formation de moisissures et recommande de faire appel aux méthodes de conception et de construction appropriées afin de réduire le risque de formation de moisissures sur les matériaux et produits d’intérieur. Pour de plus amples renseignements sur la performance des cloisons insonorisées, se reporter au document SA200 (assemblages acoustiques) de la Bibliothèque de consultation – Architecture de USG. Pour de plus amples renseignements sur la performance des systèmes et produits de USG, se reporter au document SA934 (assemblages résistants à l’humidité) de la Bibliothèque de consultation – Architecture de USG ou consulter notre site Web à l’adresse suivante : www.getmoldfacts.com. Pour de plus amples renseignements sur les émissions de COV et de formaldéhyde des produits de USG, consulter les Tableaux de durabilité sur le site www.usg.com.

  • IPD – Crédit 3: L’école comme outil d’apprentissage (1 point)

    IPDc3 Concevoir un cursus basé sur les caractéristiques de haute performance du bâtiment, qui doit non seulement décrire ces caractéristiques, mais également explorer la relation entre l’écologie humaine, l’écologie naturelle et le bâtiment.

    CGC USG fournit des documents, des articles techniques, des études et le Manuel de la construction de USG en tant que support aux caractéristiques et avantages répertoriés ci-dessus, qu’il est possible d’utiliser comme outils pédagogiques d’apprentissage supplémentaires. Pour de plus amples renseignements sur l’une de ces caractéristiques, consultez le site www.usg.com.

  • IPD – Crédit 2: Professionnel accrédité LEED (1 point)

    IPDc2 Au moins un des participants principaux de l’équipe de projet doit être professionnel agréé (PA) LEED.

    CGC USG est un membre fondateur du US Green Building Council et continue de jouer un rôle actif au sein de cet organisme et de plusieurs de ses comités techniques. En outre, USG compte de nombreux employés issus de la formation en architecture/ingénierie et de nombreux autres qui sont des professionnels agréés LEED. Ils peuvent ainsi vous aider à comprendre et à répondre à vos besoins. Pour obtenir la source la plus complète de renseignements environnementaux sur les produits de USG, télécharger les Tableaux de durabilité sur le site www.usg.com ou utiliser l’outil de production de rapports LEED sur Design Studio de USG (http://www.usgdesignstudio.com/LEEDreport.asp).

Protocoles d'essai et définitions

  • Matières recyclées (après consommation et postindustrielles)

    Définies conformément aux lignes directrices de la Commission fédérale du commerce des États-Unis. Les produits faits de matières recyclées peuvent contenir des déchets avant consommation, des déchets après consommation ou les deux. Il n'est pas obligatoire qu'un produit ne contienne que des matériaux récupérés pour être considéré comme « recyclé », mais plus le pourcentage en matières recyclées est élevé, moins la quantité de déchets à enfouir est grande.

  • Matières recyclées postindustrielles (avant consommation)

    Matières générées par des fabricants et des entreprises de transformation, et peuvent contenir des rebuts, des rognures et des sous-produits jamais utilisés dans le marché de consommation. Les matières recyclées postindustrielles et avant consommation sont classées dans la même catégorie dans le système d'évaluation LEEDMC de USGBC.

  • Matières recyclées après consommation

    Matières qui composent un produit final dont la durée de vie utile au consommateur est terminée et qui, autrement, serait éliminé en tant que déchet solide. Les matières recyclées après consommation comprennent les matières recyclables collectées grâce aux programmes de recyclage commercial et résidentiel, comme la papeterie de bureau, le carton, les boîtes d'aluminium, le plastique et les métaux.

  • LR (Light Reflectance) tested per ASTM C1477

  • NRC (Noise Reduction Coefficient) tested per ASTM C423

  • CAC (Ceiling Attenuation Class) tested per ASTM 1414

  • TVOC (Total Volatile Organic Compound) emission measured per ASTM D 5116, State of Washington allows for 500 ug/m3

  • CHPS(Collaborative for High Performance Schools) follow EPA Section 01350 for VOC emission and determination on PASS.

  • Formaldéhyde

    Émissions mesurées durant les essais de vérification du Collaborative for High-Performance Schools (CHPS) conformément aux exigences de la section 01350; pour la plupart des produits, CHPS autorise 13,5 parties par milliard (ppb) et l'État de Washington, 50 ppb.

  • Sans émission

    Désigne la quantité inférieure aux concentrations naturelles dans la chambre d'essai selon les exigences de l'article 3.8.4.2 du document Standard Practice for the Testing of Volatile Organic Emissions from Various Sources Using Small-Scale Environmental Chambers, qui remplace les versions précédentes de la partie des essais sur les petits caissons climatiques de la section 01350 des California Special Environmental